1/4

Les PROPOSITIONS

ZONE GRISE

FLÂNAGE AUTORISÉ

EN FLAGRANT DÉLIRE

QUAND EST-CE QU'ON ARRÊTE?

POUF!

Le THÈME DE LA CHARRETTE

Les étudiants à la maitrise de l’Atelier/laboratoire de design urbain de l’École d'architecture présentent fièrement les résultats du concours « RÉVÉLER L'ORDINAIRE ». Le thème de cette charrette poursuit une recherche amorcée l’an dernier, soit la micro-intervention sur l’espace public, en le colorant d’une préoccupation envers les paysages ordinaires de la ville contemporaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’installation urbaine est comprise ici comme une intervention à la fois modeste, percutante et significative pour recadrer la perception d’un paysage, pour retrouver un sens oublié ou un caractère effacé.  Le paysage aux traits familiers, voire banalisés, se révèle pour devenir intrigant, enchanteur, beau.

 

Miser sur le temporaire et sur des actions transformatives relativement modestes serait aux antipodes d’une pratique « standard » de l’urbanisme normatif. Plus proche de l’idée de ville « réversible » (Serra 2010), une telle stratégie vise l’intervention plus ou moins informelle pour recadrer l’usage et l’appropriation, pour des périodes relativement courtes ou transitionnelles. Dans ce cadre, les designers urbains empruntent une posture qui oscille entre l’art et l’action.

 

Cette charrette de design urbain propose une réflexion non seulement sur les manières de transformer temporairement et doucement l’espace public au moyen d’installations légères, mais aussi sur leur caractère « révélateur » pour marquer les paysages ordinaires de la ville.